Déc
19
2016

Perte de cheveux saisonnière : croyance ou réalité ?

Il paraîtrait que les Hommes sont comme les arbres, ils se dégarnissent lorsque l’automne arrive. Si les arbres perdent leurs feuilles, les hommes et femmes perdraient davantage de cheveux à l’approche de la saison hivernale. Retour sur cette croyance qui n’en est pas vraiment une.

person-1014503_1280

Pourquoi perd-t-on nos cheveux ?

Il faut savoir que notre corps est en constant renouvellement. Cheveux, peaux et cellules de manière plus générales ont un cycle de vie. Les cheveux sont soumis à cette règle et vont se renouveler constamment tout au long de notre vie. Si vos cheveux ne se renouvellent plus c’est que la calvitie vous guette et qu’il est grand temps de penser à un traitement contre la chute de cheveux. Les cheveux des hommes et des femmes n’ont d’ailleurs pas la même durée de vie. Un cheveu d’homme vie en moyenne 3 ans alors qu’un cheveu de femme peut vivre jusqu’à 6 ans. A leur mort, ils prennent plusieurs mois pour tomber et son remplacés, si tout va bien, par une pousse qui formera un nouveau cheveu. On perd ainsi entre une trentaine et une soixantaine de cheveux par jour.

Qu’arrive-t-il en automne pour que la chute s’accélère ?

On note qu’à l’automne, le rythme de perte des cheveux a tendance à s’accélérer durant près de deux mois avec une perte d’une centaine de cheveux par jour. L’accélération de la chute des cheveux chez l’homme peut s’expliquer de la même manière qu’on observe la chute des feuilles des arbres durant la même période : le changement climatique joue sur la santé de ces cellules.

Notre corps comme les arbres est soumis au changement de température et à la perte d’ensoleillement qui entraine une diminution du rythme cellulaire qui se met en « sommeil » et un changement hormonale qui entraine la chute des cheveux.

La période de diminution du temps de soleil disponible entraine également une augmentation de la fatigue, du stress et parfois une forme de déprime hivernale qui va jouer sur la santé générale du corps et sa capacité à se régénérer correctement.

Soigner les carences pour ralentir cette chute

Si la chute des cheveux chronique est une problème plus global, la chute des cheveux automnale, bien qu’elle ne soit pas grave en soi, peut être ralenti par un apport plus important en vitamines et minéraux. Si le corps a besoin de plus d’énergie pour se défendre face aux changement de température et le manque d’ensoleillement, il est possible de l’aider en augmentant ses apports essentiels. La vitamine D généralement synthétisée grâce aux rayons du soleil peut être consommée en complément alimentaire pour aider à passer l’hiver plus aisément. Plus spécifiquement pour les cheveux il est conseillé également de consommer davantage de kératine qui se retrouve dans certains fromages, poissons et les viandes blanches. Vous voilà paré pour passer la saison jusqu’au printemps avec des cheveux renforcés.

À propos de l'auteur:

Laisse ton commentaire